@Sylvain : Personnellement, j’ai un peu d’expérience avec Commission Junction et Clickbank (des réseaux américains) et on ne m’a jamais refusé parce que mon site internet était francophone. Si tu tiens à vendre des produits d’entreprises francophones, tu peux visiter les plateformes française (1TPE, Effiliation, NetAffiliation, Public-Idées) de la liste ci-dessus. Sur quelques plateformes anglophones, c’est aussi possible de trouver des programmes/produits francophones.
My name is Jamie Spencer and I have spent the past 5 years building money making blogs. After growing tired of the 9-5, commuting and never seeing my family I decided that I wanted to make some changes and launched my first blog. Since then I have launched lots of successful niche blogs and after selling my survivalist blog I decided to teach other people how to do the same.
Tu peux commencer par t’inscrire sur les sites s’ils te donnent l’autorisation. Seulement je l’ai déjà dit, nombreux sont ces sites qui ne marche pas vraiment mais tu peux essayer Scarlet Clicks et me faire un retour. Pour payoneer, je te recommande de demander ta carte en Euro en même temps. ça prend un peu de temps avant de venir et ce serait dommage qu’elle te bloque dans ton business.
Le marketing d’affiliation (Affiliate marketing) est une jargonnerie sur internet. Le marketing d’affiliation a commencé dans les années 90. Un des pionniers du marketing d’affiliation sur internet était Amazon.com Inc qui a démarré son réseau d’affiliation en 1996. On dit qu’Amazon.com n’était pas le premier à créer ce type de réseau sur internet, mais il a construit le réseau qui s’est répandu le plus rapidement par sa simplicité et sa solide structure. Par la suite, plusieurs entreprises ont suivi le modèle d’Amazon pour créer leur propre réseau d’affiliation marketing.
Gaddin, Mailorama, Moolineo et Qassa sont des sites de mails rémunérés, d’offres sponsorisées et de cashback. On peut espérer en tirer entre 15 et 30 euros gratuitement par mois, sans parle de l’argent que ça peut nous permettre d’économiser. Ils peuvent même nous permettre de mieux rentabiliser notre temps que beaucoup d’emplois à plein temps, pour s’en rendre compte il faut s’habituer à ces sites, puis s’armer d’un chronomètre et calculer le rapport temps investi/gains, ensuite on calcul ce que ça pourrait nous donner sur une heure, et bien souvent les résultats sont bons si on est rapide à effectuer certaines tâches (lectures de mails, inscriptions rémunérées, OfferWalls, visites de sites, etc…). Certes les gains potentiels restent limités, mais ce n’est en aucun cas une perte de temps, ça permet d’aider des personnes à gagner un peu d’argent en plus et gratuitement, pas un salaire certes.
Évidemment, cet argent demande un peu de travail. Vous devez vous inscrire, faire de jolies photos, mettre un titre et un descriptif qui donne vraiment envie de louer (et qui décrit précisément le lieu)… et publier votre annonce (c’est gratuit!)… Et pour le prix par nuit, je vous recommande de mettre un prix légèrement plus bas que le marché, pour ainsi obtenir vos premières réservations rapidement. De toute façon, vous pouvez retrouver plein d’autres astuces sur mon article complet sur Airbnb, et trouver quelques astuces pour bien mettre en valeur votre logement.
Le réseau, aussi connu sous le nom de programme ou de plateforme, agit comme intermédiaire entre l’annonceur et l’éditeur. Le réseau facilite la vie de l’éditeur pour trouver et participer à un programme d’affiliation en marketing. Le réseau permet aussi de rejoindre un plus grand nombre d’annonceurs et d’éditeurs. Certains réseaux ont des frais d’adhésion tandis que d’autres se prennent une partie des profits de l’annonceur lorsqu’une vente est conclue.
×