Pour les affiliés qui n’ont aucun site internet, c’est aussi possible de réussir dans le marketing d’affiliation. Vous pouvez vous inscrire à un réseau publicitaire comme Google AdWords ou Facebook Ads. Avec ces réseaux, vous pouvez créer vos propres publicités et renvoyer les internautes sur la page d’atterrissage de votre annonceur préféré. La où il peut y avoir des risques, c’est lorsque vous payer des centaines (voir des milliers de $/€) pour ces annonces et que vous gagnez moins en vente de produits que ça vous en coute pour les annonces: un retour sur votre investissement (ROI) négatif.
Les plateformes de prêt entre particuliers dont j’ai parlé plus haut permettent également de prêter à des PME. Comme pour le prêt entre particuliers, vous choisissez à qui et à quel projet vous prêtez. C’est vraiment sympa si vous souhaitez aider des petites PME à démarrer, notamment celles qui correspondent à vos valeurs les plus profondes, par exemple dans l’environnement ou l’action sociale.
@Sylvain : Personnellement, j’ai un peu d’expérience avec Commission Junction et Clickbank (des réseaux américains) et on ne m’a jamais refusé parce que mon site internet était francophone. Si tu tiens à vendre des produits d’entreprises francophones, tu peux visiter les plateformes française (1TPE, Effiliation, NetAffiliation, Public-Idées) de la liste ci-dessus. Sur quelques plateformes anglophones, c’est aussi possible de trouver des programmes/produits francophones.
Concernant Clictune, c’est un très bon site pour gagner de l’argent avec des liens – un bon cashlink comme on dit – personnellement j’ai un filleul, sur Linkbucks qui est un cashlink lui aussi, qui a gagné 11 000$ le mois dernier grâce à ce genre de site. Je le sais car j’ai gagné 20% de ses gains grâce au parrainage. En ce qui concerne ce site, il faut avoir une bonne visibilité sur les réseaux sociaux et/ou un site. Par contre, c’est une sorte de régie publiciataire plutôt intrusive, donc à utiliser à des endroits appropriés.

A cause de tous les attrape-nigauds (devenez riches en travaillant une heure par jour and co) j’ai longtemps pensé que l’affiliation était une arnaque, et puis en commençant à gagner de l’argent avec l’affiliation sur mon blog je me dis qu’il y a peut-etre possibilité d’en vivre, le tout c’est juste de trier le bon grain de l’ivraie dans les informations qu’on trouve sur Internet.
Choisissez une niche, produit de best-seller qui fait appel à la majorité de vos lecteurs. Idéalement, il devrait être un produit que vous utilisez activement, ou avoir une bonne compréhension de la façon d'utiliser. Si vous n'êtes pas sûr de quel outil choisir parmi une liste de concurrents sur le marché, consultez les notes sur les sites d'examen pour voir comment les utilisateurs réels se sentent à ce sujet.
Bonjour Leon désolé pour la réponse tardive, je ne connais pas ces sites mais visiblement le seul moyen de contact pour hit actu est par mail, ils n’ont pas mis les mentions légales afin de voir l’adresse de la société donc pour réclamer quelque chose par courrier avec accusé de réception cela va être dur, peut être regarder sur societe.com pour voir à qui appartient la société et trouver l’adresse. Si tu veux vérifier certains sites dans l’avenir tu peux toujours regarder sur netbusinessrating sur ce site les gens donnent leurs avis avec preuves de paiement.
Cependant, je sais que beaucoup vivent de la bourse, car ils ont su miser sur les bons chevaux. C’est notamment le cas de Pierre, qui s’enrichit progressivement en choisissant les actions avec les meilleurs dividendes (ces actions rapportent même lorsqu’elles baissent). Dans cet article de mon blog, Pierre vous explique pourquoi il est essentiel d’investir en bourse. Vous y découvrirez qu’au rythme où l’on va, et avec l’inflation que l’on connaît chaque année, ne pas investir en bourse est en fait une grosse erreur. Un article qui fait réfléchir!

Two-tier programs exist in the minority of affiliate programs; most are simply one-tier. Referral programs beyond two-tier resemble multi-level marketing (MLM) or network marketing but are different: Multi-level marketing (MLM) or network marketing associations tend to have more complex commission requirements/qualifications than standard affiliate programs.[citation needed]

Avant même qu’internet soit accessible au grand public, qui étaient les marketeurs affiliés? Existaient-ils? Avant l’arrivée du Web, les marketeurs affiliés étaient appelés vendeurs et ces derniers étaient membres des réseaux marketing multiniveaux (MLM – Multi Level Marketing). À l’époque où tout le monde était intéressé par l’idée d’un aspirateur et des produits nettoyants révolutionnaires dans son foyer, les réseaux mercatique étaient très actifs. Ces réseaux étaient formés de vendeurs qui étaient payés à la commission pour les produits qu’ils vendaient. Un vendeur pouvait aussi être récompensé lorsqu’il recrutait de nouveaux vendeurs et que ceux-ci établissaient des ventes du produit ou service en question. Généralement, c’était l’entreprise qui produisait le bien ou le service qui employait les vendeurs.
×