Alors qu’en fait pour vendre bien, il faut connaître ses clients/prospects , et résoudre un vrai problème.. pour cela, soit vous connaissez votre produit par coeur et vous donnez aux gens exactement ce qu’ils recherchent, soit vous connaissez vos clients/prospects et dans votre relations avec eux vous trouvez ce qu’ils recherchent ou créez le produit qui va les aider. Ce ne sont pas les seules manières, mais 2 manières qui fonctionnent, et qui nécessitent un peu de travail en amont. Il existe une manière de vendre des produits de niche en créant plein de sites avec de l’optimisation et des mots clés long tail pour tel ou tel produit, mais il faut créer des dizaines de sites.
Certaines entreprises peuvent vous payer pour contribuer à la diffusion de leurs produits. C’est le cas de iMiniMi par exemple qui vous propose de faire connaître l’application iMiniMi auprès de vos commerces locaux. Ce système est original car en échange de ce parrainage, ce n’est pas une fois mais tous les mois que vous recevrez un paiement équivalant à un tiers de l’abonnement du commerçant, pour chaque commerçant inscrits, tant qu’il paye son abonnement !

Affiliates discussed the issues in Internet forums and began to organize their efforts. They believed that the best way to address the problem was to discourage merchants from advertising via adware. Merchants that were either indifferent to or supportive of adware were exposed by affiliates, thus damaging those merchants' reputations and tarnishing their affiliate marketing efforts. Many affiliates either terminated the use of such merchants or switched to a competitor's affiliate program. Eventually, affiliate networks were also forced by merchants and affiliates to take a stand and ban certain adware publishers from their network. The result was Code of Conduct by Commission Junction/beFree and Performics,[35] LinkShare's Anti-Predatory Advertising Addendum,[36] and ShareASale's complete ban of software applications as a medium for affiliates to promote advertiser offers.[37] Regardless of the progress made, adware continues to be an issue, as demonstrated by the class action lawsuit against ValueClick and its daughter company Commission Junction filed on April 20, 2007.[38]
Oui, vous avez bien lu. Certaines personnes n’ont pas hésité à se faire tatouer le logo d’une marque sur leur corps. Oui oui, même sur le pénis, ce qui a permis à un Allemand de gagner une voiture. Elles ont évidemment reçu beaucoup d’argent, mais avec une contrepartie majeure: porter toute sa vie le nom d’une marque, ce qui peut poser problème lorsque la marque en question fait faillite (c’est arrivé plus souvent que vous ne le croyiez).
Pour de plus en plus de gens, l’immobilier est devenu une source de revenu importante… Voire la seule. Certaines personnes laissent tout tomber pour se consacrer entièrement à leur parc immobilier. Ils ne sont pas agents immobiliers, ce sont juste de petits malins qui savent dénicher les bonnes affaires, les acheter à un prix rabaissé et qui obtiennent dès le premier mois un loyer qui couvre le prêt, les honoraires du notaire et les réparations éventuelles.
Pour les affiliés qui n’ont aucun site internet, c’est aussi possible de réussir dans le marketing d’affiliation. Vous pouvez vous inscrire à un réseau publicitaire comme Google AdWords ou Facebook Ads. Avec ces réseaux, vous pouvez créer vos propres publicités et renvoyer les internautes sur la page d’atterrissage de votre annonceur préféré. La où il peut y avoir des risques, c’est lorsque vous payer des centaines (voir des milliers de $/€) pour ces annonces et que vous gagnez moins en vente de produits que ça vous en coute pour les annonces: un retour sur votre investissement (ROI) négatif.
Malgré tout, tout n’est pas arnaque et il existe des méthodes fiables pour gagner de l’argent. Fiables car prouvées, testées par plein d’autres personnes voire essayées par votre humble serviteur (c’est moi). D’ailleurs si ça vous dit, dans cette liste vous trouverez 167 sites Internet qui vont vous aider dès aujourd’hui à gagner de l’argent en ligne.

Si vous épargnez souvent de l’argent tous les mois dans le but de le faire grossir et de le fructifier, commencez dès maintenant à le faire grossir en le prêtant à d’autres personnes. Les prêts entre particuliers constituent une belle façon de fructifier ses petites économies et de les faire grossir. Ils aident d’autres personnes à réaliser leurs projets et rapportent aux prêteurs des intérêts.


Oui, vous avez bien lu. Certaines personnes n’ont pas hésité à se faire tatouer le logo d’une marque sur leur corps. Oui oui, même sur le pénis, ce qui a permis à un Allemand de gagner une voiture. Elles ont évidemment reçu beaucoup d’argent, mais avec une contrepartie majeure: porter toute sa vie le nom d’une marque, ce qui peut poser problème lorsque la marque en question fait faillite (c’est arrivé plus souvent que vous ne le croyiez).
Bonjour j’ai souvent la question pour l’Afrique. Je blogue en France et je donne des bons plans pour la France , ce que je connais, il est pour moi impossible de vérifier chaque site pour chaque pays du monde. Donc La question, est est-ce que je peux percevoir mes gains, il suffit de regarder comment sont payés les gains et si vous pouvez les percevoir. Si vous avez un doute, il suffit d’écrire au site qui vous éclairera sur le sujet. Chaque site est différent, je ne peux répondre à leur place.
Pepperjam Network est une entreprise américaine fondée en 1999. Pepperjam Network est un des pionniers dans le marketing d’affiliation et son réseau comporte plusieurs grands noms comme: BBC, Sketchers, Fender, Sesame Street, etc. Avec Pepperjam Network, les éditeurs ont l’option de placer, sur leur site, des liens textes, des annonces ou des bannières pour faire la promotion des produits du réseau.
In April 2008 the State of New York inserted an item in the state budget asserting sales tax jurisdiction over Amazon.com sales to residents of New York, based on the existence of affiliate links from New York–based websites to Amazon.[45] The state asserts that even one such affiliate constitutes Amazon having a business presence in the state, and is sufficient to allow New York to tax all Amazon sales to state residents. Amazon challenged the amendment and lost at the trial level in January 2009. The case is currently making its way through the New York appeals courts.
Although it differs from spyware, adware often uses the same methods and technologies. Merchants initially were uninformed about adware, what impact it had, and how it could damage their brands. Affiliate marketers became aware of the issue much more quickly, especially because they noticed that adware often overwrites tracking cookies, thus resulting in a decline of commissions. Affiliates not employing adware felt that it was stealing commission from them. Adware often has no valuable purpose and rarely provides any useful content to the user, who is typically unaware that such software is installed on his/her computer.
Supposons que l’annonceur est Adobe.com. Sur la plupart des plateformes d’affiliation, vous verriez un lien semblable sur le site de l’éditeur: http://www.linkconnector.com/affiliate.htm?adv=adobe&aff=marketeurbiz .  En cliquant sur ce lien, le visiteur est envoyé sur le site de Linkconnector et ensuite, il est redirigé à http://www.adobe.com. Avant la technologie Naked Link, c’était le seul moyen d’enregistrer une transaction. Avec la technologie Naked Link, vous verriez seulement le lien direct de l’annonceur (http://www.adobe.com) apparaître sur le site internet de l’éditeur (affilié). Comme il est important en SEO (Search Engine Optimization) d’avoir des liens externes à son site internet pour améliorer ses chances d’avoir une bonne position dans les moteurs de recherche, le Naked Link aide les annonceurs à avoir plus de liens directs à leur site internet.
Outre l’argent que vous gagnez, vous aidez les entreprises à connaître les tendances du marché et à proposer des produits ciblés. Si vous ne savez pas sur quel site vous inscrire pour répondre à des sondages et gagner de l’argent en ligne, ne vous en fait pas. J’ai préparé une liste de site sérieux qui paye vraiment et qui ont déjà fait leurs preuves sur internet. Il s’agit de :
LinkConnector is something of a mixed bag, so it’s probably best for experienced affiliates who have become disillusioned with other networks and are looking to expand. LinkConnector’s bizarre mix of high-quality products and a low-quality dashboard make it hard to truly assess its viability, but their exclusive deals with some vendors can make it a true home run for publishers working in certain niches.
Gaddin, Mailorama, Moolineo et Qassa sont des sites de mails rémunérés, d’offres sponsorisées et de cashback. On peut espérer en tirer entre 15 et 30 euros gratuitement par mois, sans parle de l’argent que ça peut nous permettre d’économiser. Ils peuvent même nous permettre de mieux rentabiliser notre temps que beaucoup d’emplois à plein temps, pour s’en rendre compte il faut s’habituer à ces sites, puis s’armer d’un chronomètre et calculer le rapport temps investi/gains, ensuite on calcul ce que ça pourrait nous donner sur une heure, et bien souvent les résultats sont bons si on est rapide à effectuer certaines tâches (lectures de mails, inscriptions rémunérées, OfferWalls, visites de sites, etc…). Certes les gains potentiels restent limités, mais ce n’est en aucun cas une perte de temps, ça permet d’aider des personnes à gagner un peu d’argent en plus et gratuitement, pas un salaire certes.
In 1994, Tobin launched a beta version of PC Flowers & Gifts on the Internet in cooperation with IBM, who owned half of Prodigy.[10] By 1995 PC Flowers & Gifts had launched a commercial version of the website and had 2,600 affiliate marketing partners on the World Wide Web. Tobin applied for a patent on tracking and affiliate marketing on January 22, 1996, and was issued U.S. Patent number 6,141,666 on Oct 31, 2000. Tobin also received Japanese Patent number 4021941 on Oct 5, 2007, and U.S. Patent number 7,505,913 on Mar 17, 2009, for affiliate marketing and tracking.[11] In July 1998 PC Flowers and Gifts merged with Fingerhut and Federated Department Stores.[12]
Le cash back consiste tout simplement à se faire rembourser une partie de ses achats en ligne. Pour cela, vous vous inscrivez sur un site de cash back, par exemple eBuyClub (ce lien vous permet de gagner 5 euros de bienvenue) et iGraal (ce lien affilié vous permet d’obtenir un cadeau de bienvenue de 10 euros), et vous installez la barre de shopping sur votre navigateur Internet. Ensuite, lorsque vous ferez votre achat sur Pixmania ou Rue Du Commerce, vous aurez automatiquement un crédit sur votre compte iGraal. En général, le crédit reversé se situe entre 3% et 40% du montant de l’achat, mais j’ai déjà vu des cashbacks à 50%.

Le réseau, aussi connu sous le nom de programme ou de plateforme, agit comme intermédiaire entre l’annonceur et l’éditeur. Le réseau facilite la vie de l’éditeur pour trouver et participer à un programme d’affiliation en marketing. Le réseau permet aussi de rejoindre un plus grand nombre d’annonceurs et d’éditeurs. Certains réseaux ont des frais d’adhésion tandis que d’autres se prennent une partie des profits de l’annonceur lorsqu’une vente est conclue.
×